Les origines du Feng-Shui

L’origine du Feng-Shui remonte probablement à l’antiquité mais l’on considère la dynastie Tang ( de 618 à 907) comme la première à vraiment mettre en place les principes du Feng-Shui.
Etymologiquement parlant, il faut savoir que Feng-Shui (风水) signifie respectivement vent et eau car à l’époque le l’art du Feng-Shui consistait à trouver des lieux propices à l’établissement de nouvelles citées.
Les maîtres de l’époque étaient consultés car ils étaient les seuls à posséder les connaissances nécessaires sur ce que l’on appel aujourd’hui le Père Ciel, la Terre Mère, les cinq éléments, ainsi que sur la géographie et la météorologie.

Le maître le plus ancien actuellement reconnu est Maître Yang Yun Sang qui a laissé derrière lui de nombreux ouvrages que l’on considère aujourd’hui comme des classiques.
Sa doctrine a notamment été détaillée dans 3 livres classiques du Feng-Shui :

Le premier est Han Lung Ching qui contient l’art d’éveiller le dragon

Le deuxième Ching Nang Ao Chih qui est constitué des méthodes pour trouver la “tanière” du dragon
Le troisième I Lung Ching qui détaille les méthodes et techniques afin de capturer le dragon dans des lieux ou il ne se trouve pas forcément.

Maître Yang Yun Sang est d’ailleurs considéré comme à l’origine du Feng-Shui de la forme qui consiste à trouver un site ou l’énergie vitale (le chi) est présent en examinant avec attention la forme du site géographique choisi en fonction de différents critères comme la présence de montagnes, de collines, de vallées ainsi que l’étude des courants d’eau. Si l’endroit était bien choisit il permettait au village de se développer rapidement, notamment grâce à de bonne récolte agricole.

Le Feng-Shui de la forme petit à petit a perdu de sa popularité, pour laisser place au Feng-Shui de la boussole qui consiste en une étude précises des points cardinaux plutôt que la forme du paysage.
Cette forme de Feng-Shui est basé sur l’étude des points cardinaux et sur les fameux 8 trigrammes du I Ching que l’on retrouve autour du symbole octogonal, le BaGua.
L’école de le Boussole tient aussi compte de la théorie du Yin et du Yang, des 5 éléments (le bois, le feu, la terre, le métal et l’eau) et du carré magique de Lo-Shu.
La dimension temporelle a elle aussi été introduite avec l’apparition de l’école de la boussole et permet de “calculer” le moment le plus opportun pour une activité précise dans un lieu précis.
Toutefois à la fin du XIX ème siècle, les maitres de l’école de la boussole c’est rendu compte qu’ils ne pouvaient pas complétement ignorer l’école de la Forme et les deux écoles ont fini par s’intégrer mutuellement ce qui a donné naissance au Feng-Shui que nous connaissons aujourd’hui.
Il rassemble donc un corps de connaissance complexe afin de comprendre comment controler l’énergie qui circule dans notre environnement et d’améliorer notre qualité de vie.
Une troisième école du Feng-Shui est née, le Feng-Shui symbolique, mais ne fait pas parti des origines du Feng-Shui.

Pourquoi le Feng-Shui ?
Introduction aux 5 éléments du Feng-Shui 1/6